Thérapie IR
Intelligence Relationnelle ®

3828_1.jpg

L'IR en quelques notions clés

Le Modèle « Intelligence Relationnelle® » - dit modèle IR - est une méthode de psychothérapie novatrice, fondée par le Dr François Le Doze, neurologue et psychothérapeute. Cette approche se situe au croisement des dernières découvertes en neurosciences et des psychothérapies humanistes, qui placent la personne au centre de son processus de guérison et d’épanouissement.

 

Elle s’adresse à toute personne confrontée à des difficultés psychologiques, voire des traumatismes complexes, qui pertubent sa capacité à vivre des relations sécures et épanouissantes. L’IR permet de rencontrer, conscientiser et guérir les insécurités profondes, générées par des troubles de l’attachement pendant l’enfance et qui ternissent la dynamique relationnelle à l'âge adulte.  

La « psychothérapie neurobiologique », une pratique thérapeutique novatrice inspirée des neurosciences.

 

Le Modèle « Intelligence Relationnelle® » est fondé sur une alliance entre :

  • les récentes découvertes sur le système nerveux autonome (régulant les fonctions automatiques du corps), selon la Théorie Polyvagale (TPV) de Stephen Porgès,

  • les applications thérapeutiques de la Théorie de l’Attachement,

  • et le Modèle thérapeutique « IFS - Internal Family System ».

 

Nous avons tous connu des situations par le passé où nous nous sommes sentis, consciemment ou pas, en insécurité. Le cerveau, par l’intermédiaire du système nerveux autonome (SNA), a mémorisé ces situations d’insécurité et les réponses biologiques automatiques associées : attaque, fuite ou figement.

 

L’IR intègre la réalité neurobiologique de la personne à travers son SNA dans l’approche thérapeutique. Lorsqu’une problématique réveille une grande difficulté ou un traumatisme, activant les mécanismes de survie les plus archaïques, l’engagement particulier du thérapeute, au plus près de l’état du SNA insécurisé, permet à la personne d’expérimenter peu à peu la sécurité du lien qui a pu manquer lors de l’enfance avec les figures d’attachement, et ainsi construire une véritable sécurité intérieure.  

 

La sécurité relationnelle au cœur de l’accompagnement

 

Concept-clé de la psychologie moderne, la théorie de l’attachement permet de modéliser la façon dont l’enfant construit sa sécurité relationnelle, selon qu’il grandit auprès de figures d’attachement (parents, éducateurs au sens large) disposant d’un système d’attachement sécurisé ou insécurisé. On parle ainsi d’attachement insécurisé anxieux, fuyant ou ambivalent.

 

Le modèle IR vise à apaiser par la relation ce qui a été abîmé par la relation.

Pour cela, il est indispensable de créer confiance et sécurité dans la relation thérapeutique entre la personne et son thérapeute. C’est cette qualité de lien et la présence authentique et engagée du thérapeute pour la personne accompagnée qui vont permettre de revivre en conscience les schémas implicites à l'origine de l’insécurité relationnelle, pour mieux s’en libérer.

 

Lorsque ce lien est mis en jeu par le réveil des insécurités personnelles, le thérapeute IR s’engage activement pour offrir la corégulation extérieure nécessaire à la personne vivant de l’insécurité.

Lorsque, grâce à cette corégulation, la personne retrouve davantage de sécurité et d’accès à ses ressources intérieures, le thérapeute l’accompagne dans l’autorégulation de son monde intérieur, via l’exploration de ses parts avec le modèle IFS.

 

Présentation de l'IR par François Le Doze,

neurologue, psychothérapeute et fondateur de Self Thérapie Formation.