Thérapie IFS
Internal Family System ®

L'IFS en quelques notions clés

L'IFS (Internal Family System – Système Familial Interieur) est un nouveau modèle de psychothérapie qui permet de se libérer des émotions sclérosantes et systèmes de croyances limitantes trouvant leur origine dans un évènement du passé vécu comme traumatique. 

Une pratique thérapeutique innovante scientifiquement reconnue pour son efficacité

 

L’IFS est une technique de psychothérapie élaborée il y a plus de 30 ans par l’américain Richard Schwartz, docteur en thérapie familiale et conjugale. Elle se développe en France depuis 15 ans grâce au travail de formation d'IFS Association. S’inscrivant dans la lignée des thérapies systémiques, elle figure depuis parmi les pratiques thérapeutiques dont l’efficacité est scientifiquement prouvée (référencé auprès de la NREPP - Registre national des programmes et pratiques basés sur les preuves - aux Etats-Unis).

 

Un modèle abordant le psychisme comme un ensemble à la fois unique et multiple

 

L’IFS aborde le psychisme comme un ensemble multiple et complexe, composé à la fois

  • d’un espace unifié et unifiant appelé ‘Self’ ou le Soi, siège de la conscience,

  • et de sous-personnalités, appelées ‘parties’, ayant chacune une intention et un rôle spécifique à jouer au quotidien dans le psychisme d’un individu.

Ces nombreuses parties tissent entre elles un système complexe d’interactions plus ou moins harmonieuses. Car les expériences difficiles vécues dans le passé, notamment l’enfance, et les croyances limitantes qui s’y sont associées ont amené certaines parts de nous à se figer. En IFS, ces parts sont appelées « parts exilées », elles portent malgré elles la mémoire traumatique du passé.

Pour éviter à ces parts de revivre une situation difficile, d’autres parts se positionnent comme des « protecteurs », qui vont faire écran entre les évènements de la vie au quotidien et ce qu’ils peuvent déclencher en profondeur pour les parts exilées. Certaines parties protectrices ont un comportement proactif, et travaillent inlassablement à contrôler au maximum leur environnement pour éviter toute irruption qui pourrait déstabiliser le système. On les appelle les parts « managers ».

Mais à tout vouloir contrôler, les managers finissent souvent par s’épuiser, faisant intervenir d’autres parties au comportement plus réactif. Les « pompiers » sont des parties qui provoquent alors des comportements visant à se dissocier, se couper, perdre le contrôle pour relâcher la pression, souvent au moyen de conduites addictives.

Au quotidien, la personne est guidée par des parts protectrices à tour de rôle proactives et réactives. Or, ces parties protectrices portent le fardeau des parts exilées et se rigidifient peu à peu dans leur fonctionnement pour permettre à la personne de rester « opérationnelle », malgré ses difficultés, physiques, psychiques et/ou relationnelles. C’est généralement à ce moment-là que la personne constate combien elle se sent coincée dans une situation complexe ou dans un conflit intérieur, en raison de la dissonance dans son système entre des parties aux stratégies opposées, qu’elle ne parvient pas à surmonter.

 

Une approche qui éveille à la présence inconditionnelle de notre guide intérieur

 

L’objectif d’une thérapie en IFS vise à rétablir l’équilibre et l’harmonie au sein du système intérieur de la personne en l’aidant à deux niveaux :

  • En conscientisant davantage la présence permanente et inconditionnelle du ‘Self’, ou Soi, véritable leader intérieur, qui transcende les parties en les unifiant avec bienveillance, curiosité, clarté et créativité. Le Self est ainsi considéré comme le « thérapeute primaire » de la personne, soutenu dans son travail de guérison des parts blessées par la présence du Self du thérapeute professionnel, dit « thérapeute secondaire ».

  • En utilisant la puissance du Self pour aider les parties à se décharger de leurs fardeaux pour qu’elles puissent continuer à œuvrer pour la personne avec davantage de fluidité et de joie, débarrassées de leurs blessures et croyances limitantes. 

 

En effet, l’IFS fait aussi appel à la neuroplasticité, ou capacité de notre cerveau à se modifier en permanence, en lui permettant de s’émanciper des mémoires traumatiques, grâce à une approche respectueuse de la personne et une attention portée sur ses ressentis corporels et émotionnels.

 

Des applications pour des problèmes ordinaires autant que des traumas complexes

 

Prenons un exemple ordinaire. Il y a quelques décennies de cela, un jeune garçon expose son travail devant la classe, et se montrant hésitant et peu confiant, se fait railler par les élèves.

A ce moment-là, il vit une expérience désagréable et douloureuse et une croyance comme ‘il est dangereux de s’exposer publiquement’ s’inscrit en lui. Des parties protectrices œuvrant pour sa ‘survie’ au quotidien s’activent alors pour lui éviter de revivre ce genre de situation.

Devenu cadre en entreprise, l’homme adulte doit gérer de nombreuses réunions tant en interne qu’en externe. A ces occasions, il se montre très nerveux, condescendant, adopte un ton sec et se montre très peu à l’écoute des partenaires… qui finissent par ne plus vouloir travailler avec lui, occasionnant des désagréments professionnels importants.

A l’intérieur de lui, les parts agissent pour le protéger, mais étant figées dans leur fonctionnement, elles finissent par provoquer la situation inverse : il s’expose davantage encore à la critique. Ce qui le confirme un peu plus dans sa croyance inconsciente et le pousse à s’isoler davantage, à son détriment. 

Lors d’une séance en IFS, cet homme a pu aller à la rencontre de ces parts protectrices (qui le poussaient à créer de l’autorité distante avec son public), comprendre leur intention profonde (éviter de subir à nouveau l’humiliation), de rencontrer la part enfantine en souffrance (le petit garçon en lui blessé), d’en prendre soin et la libérer de son fardeau grâce à la présence de son Self, véritable leader bienveillant en lui, seul capable de guérir les mémoires du passé. Il est désormais beaucoup plus agréable pour lui, et son entourage, de communiquer.

Présentation de l'IFS par le Dr Richard Schwartz,

Fondateur du Modèle IFS.